Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/04/2007

Lost: le grand mou avec une chaussure mouillée?


La troisième saison de Lost vient de démarrer sur RTL-TVI, et je me suis dit que j'allais essayer de me raccrocher au train - j'avais plus ou moins loupé la fin de la saison 2, suite à un désintérêt croissant pour les Robinsons de l'étrange.

Lost est une série pour laquelle j'ai une affinité à géométrie variable.
J'avais regardé le début du pilote de la saison 1, que je n'avais pas aimé du tout, puis j'étais tombé par hasard sur l'épisode 5 ou 6 et je suis resté accro jusqu'à la fin de la première saison.

Je me suis donc précipité sur le début de la saison 2, pour laisser tomber avant la fin. Je serais bien en peine d'expliquer cette désaffection - elle peut être due à d'autres facteurs que la série elle-même, mais j'en doute.
Lost est une série qui repose sur une formule bien rodée. Encore faut-il que la formule vous charme. Et, en ce qui me concerne, la formule me fascine à certains moments, et m'irrite à d'autres.

Il n'en demeure pas moins que j'ai du respect pour une série qui essaie, au moins, de sortir du moule des succès des dernières années, comme les séries forensiques, les sitcoms hospitalières (hormis Dr House, off shore!) et les nanards pour bobos genre Desperate Ménagères de Moins de 50 Ans ou Tip/Nuck. Quitte à m'exaspérer parfois en poussant le bouchon un peu loin en terme de rebondissements gratuits.

Donc, lundi soir, S03E01 "A Tale Of Two Cities" - dans le titre, on trouve une référence à Charles Dickens, et moi je dis: what the Dickens???
Pour un début de saison, Lost s'écarte une fois de plus des sentiers battus: en dépit de toutes les conventions du genre, il ne se passe RIEN de passionnant dans cet épisode!`
Voilà un concept VRAIMENT gonflé: le démarrage en douceur, le décollage mou. Histoire de ne garder que les fans vraiment motivés, je suppose.
Bon, d'accord, il y a un peu d'action, on introduit un nouveau personnage féminin énigmatique (un de plus), mais en échange on doit se farcir les inévitables flash-backs sur le divorce de Jack, la relation difficile de Jack avec son père, avec son ex, avec lui-même, et en plus, je commence à trouver que, physiquement, Jack ressemble de plus en plus à François l'Embrouille - pas un compliment.

Oy! va falloir que je me botte le fondement pour regarder la suite, mais je ne serais pas étonné que la saison 3 m'accroche à partir du septième épisode - si je tiens le coup jusque là......

Les commentaires sont fermés.